Les villes jumelées avec Bordeaux

Bordeaux bénéficie d’une renommée internationale, notamment grâce aux multiples partenariats et jumelages que la cité girondine a conclu avec des villes du monde entier.

Les « jumelages » ont été créés juste après la deuxième guerre mondiale dans le but de rapprocher les peuples. Ce terme désigne en fait une coopération décentralisée entre deux villes de pays différents, en développant des programmes communs dans des domaines variés tel que l'économie, les sciences ou encore la culture. Le premier jumelage de Bordeaux s'est fait avec la ville de Bristol en 1947. Malgré l'importance des relations entre la France et l'Allemagne dans la construction Européenne notamment, le premier partenariat avec Munich ne se fait qu'en 1964. C'est cette même année que la capitale girondine développe un jumelage avec la ville de Los Angeles. Aujourd'hui Bordeaux est jumelée avec 18 villes dont Casablanca au Maroc, Lima au Pérou, Québec au Canada, Saint-Pétersbourg en Russie ou encore Wuhan en Chine.

Néanmoins la politique étrangère de Bordeaux ne s'arrête pas au jumelage. La ville s'implique également dans des programmes de coopérations internationales. Ainsi, au niveau européen des partenariats existent avec Cracovie en Pologne, avec Riga, la capitale de la Lettonie et, depuis 2000, avec Bilbao en Espagne. Aujourd'hui on parle de « coopération décentralisée » qui est de plus en plus appliquée dans les collectivités et qui participe au rayonnement de la France.

La politique internationale de Bordeaux se décline en deux programmes. Le premier s'axe sur les relations institutionnelles en s'axant sur la promotion de l'image de la ville et de son administration. Ce programme a pour but de participer au rayonnement de la ville en augmentant l'attractivité économique et touristique de Bordeaux ou de valoriser les services de la Ville en les impliquant dans une coopération technique.
Les villes jumelles sont également amenées à se présenter aux bordelais lors de la fête du fleuve.

Le second programme « Appui aux Bordelais » aides les acteurs locaux associatifs et privés bordelais à mener à bien leurs projets de coopération internationale. Ainsi, ces organismes peuvent bénéficier d'aides pour mener à bien leurs projets (appuis financiers, logistique, recherche de partenaires...), améliorer la lisibilité des actions bordelaises à l'international et plus généralement encourager l'ouverture internationale des Bordelais.

Les relations privilégiées avec d'autres villes se déclinent selon des objectifs sectoriels. Ainsi, sur le plan économique, la ville cherchera à promouvoir le tissu économique bordelais et à renforcer son rayonnement à l'international. De nombreux partenariats entre les entreprises existent, la coopération étant renforcée par l'action de la 
chambre de commerce et de l'industrie. Les villes jumelles sont également amenées à se présenter aux bordelais lors de la fête du fleuve.

Au niveau culturel, de nombreux échanges sont développés. Ainsi, le Grand Théâtre a accueilli danseurs, musiciens et chanteurs de même que les musées ont procédé à des échanges de collections. Des échanges plus atypiques ont également lieu comme l'ouverture en 1973 à Munich d'un restaurant gastronomique français. Le sport n'est pas en reste, des tournois interclubs étant organisés entre les différentes villes jumelles ou partenaires.

On retrouve la volonté de coopération dans l'éducation, notamment en ce qui concerne la recherche universitaire et la mobilité étudiante. Outre les échanges intra européens facilités par le programme Erasmus, des partenariats existent entre les lycées professionnels bordelais et leurs homologues québécois. Des domaines plus abstraits sont également des secteurs de coopération comme par exemple l'action sociale, le développement durable ou encore la gouvernance. Les villes échangent leurs savoirs faire en matière de politiques à mettre en place. On peut citer à cet égard l'organisation de la deuxième édition des rencontres de l
a coopération décentralisée franco chinoise, en 207 réunissant à Bordeaux 500 chercheurs français et 350 chinois sur le thème « Vers une société harmonieuse, par le développement durable ». La coopération européenne et internationale sur ces thèmes est un des objectifs de la ville de Bordeaux, le thème 7 de l'agenda 21 de la ville y étant d'ailleurs entièrement consacré.

 

Ariane Dubost Bonnet

 

Pour en savoir plus : Sur la coopération européenne plus spécifiquement : http://bordeaux.eurosblog.eu/spip.php?article20
Sur les programmes mis en place par la ville de Bordeaux :
http://www.bordeaux.fr/ebx/portals/ebx.portal?_nfpb=true&_pageLabel=pgPresStand8&classofcontent=presentationStandard&id=5022

 


 

Réagir à cet article

SPIP - Valid XHTML - Valid CSS